0-IA-033

Légende

« Au 19ème siècle, lors des longues veillées d’hiver, nos ancêtres se racontaient ces histoires de petits hommes des grottes qui ne se montraient qu’accidentellement aux gens de la contrée. Si le soir, on déposait son linge sale ou de vieilles chaussures auprès de leurs sombres demeures, on pouvait aller les reprendre le lendemain au même endroit l’un lavé, les autres parfaitement raccommodés. » (Clément Lyon 1875).

Sarrasins, lutins, nutons, la tradition populaire en nos contrées est riche de ces appellations. Le terme « Sarrasin », à l’origine, désigne les musulmans d’Espagne, de Syrie et d’Afrique. Ce terme est devenu dans le langage populaire synonyme de païen et d’infidèle.

Les légendes confinent les Sarrasins dans des rochers creux ou des grottes. Ils sont des êtres étranges à l’aspect tantôt repoussant (gnomes), tantôt sympathique (lutins, farfadets, nutons, génies).

On trouve l’appellation « sarrasin » dans toute la Wallonie. Dans le Grand Charleroi, le terme a désigné des édifices anciens : un château à Montignies-sur-Sambre, un prieuré à Jumet, une enceinte à Gilly, un monticule à Ransart.

Print Friendly, PDF & Email

2 Commentaires on “0-IA-033

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.