Communication de la Commission de Propreté Publique, section Loverval, quartier du Try d’Haies-Chéniat-Ferrée.

En ce premier weekend de décembre, notre petite cellule de bénévoles était impatiente d’assainir les coins les plus sales de notre beau village de Loverval avant les périodes les plus hivernales.

 

Nous n’étions que cinq et nous n’avons pu nous consacrer qu’au Chéniat et aux tronçons les plus « pollués » de la Chaussée de Philippeville, là où les routiers font des haltes de jour et de nuit. Mais ce n’est que partie remise : dès que le printemps pointera son nez frileux, nous referons un ramassage au niveau des rues du quartier. Marie-France Dumay sera à nouveau des nôtres une prochaine fois.

 

Les chauffeurs de poids lourds sont loin d’être les seuls pollueurs : dès l’annonce d’une augmentation de la taxe déchets prélevée par les communes, pas seulement la nôtre, 2 sacs Tibi furent déposés le long de l’accotement, environ en face de la « Maison Stillavati », le long de la N5 à proximité de Couillet : à l’intérieur de ces sacs en décomposition nous avons découvert des langes souillés (d’adultes vraisemblablement). Les sempiternelles bouteilles de « jus de pomme » ne manquaient pas tout au long de notre parcours!

 

Espérons que tous les bénévoles de la propreté tels que nous vivent ces nettoyages collectifs comme une forme de « catharsis » individuelle et sociétale ! Comment sensibiliser nos concitoyens dès le plus jeune âge, autrement que par l’exemple,  à respecter leur environnement naturel ou bâti ? Si vous avez quelque idée, rejoignez-nous lors d’une prochaine activité annoncée !

 

Pierre Clerebaut, Chantal Doffiny, Bernard Dombrecht, Brigitte Michaux, Isabelle Pivont.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.