LOVERVAL PASSIONNEMENT

Mesdames, Messieurs,


Nous faisons suite à votre courrier du 02 avril lequel n’a pas manqué de retenir notre plus haute attention. Nous vous confirmons la position historique de DéFI sur la problématique du Trident.

Nous considérons que le projet de Trident se fonde sur une vision obsolète de l’intégration et du développement économique européen, vieille de plus de 20 ans. Elle ne correspond ni à la demande des citoyens, ni aux exigences environnementales européennes.


Le projet emporte, surtout, notre crainte de détruire des quartiers jusqu’alors préservés et de dégrader la qualité de vie des citoyens.


Nous posons le constat que la mobilité dans le Sud-Hainaut se réduit à ces seules voies rapides, à l’heure où toutes les grandes villes européennes luttent contre l’omniprésence des voitures et des poids lourds et développent des politiques d’intermodalité ambitieuses et cohérentes.


D’ailleurs, le défaut d’intermodalité et l’absence de hiérarchisation des transports sont considérés comme une faiblesse majeure pour le Sud-Hainaut dans le Schéma de développement territorial de Charleroi Métropole (Phase Diagnostique - mai 2018). Pour DéFI, il est prioritaire de s’y attaquer !

Nous ne sous-estimons pas la nécessité d’améliorer la mobilité, surtout celle d’adapter le transport en commun, pour les habitants des communes du Sud Hainaut mais nous demandons que cela s’inscrive dans une vision globale, cohérente et objectivée des besoins en termes de mobilité.


Ainsi, nous exigeons l’abandon immédiat du tracé de Trident et de repartir d’une feuille blanche en vue de construire un vrai projet de mobilité améliorant significativement la qualité de vie de tous les riverains.

Dès lors, nous exigeons un Plan mobilité fondé sur des indicateurs objectifs et durables, autres que les critères de comptage des flux de véhicules (besoins démographiques, besoins environnementaux, besoins économiques, besoins sociétaux, logement,…) inscrit dans une dynamique de concertation renforcée avec les citoyens.


Nous restons à votre meilleure disposition pour répondre à vos interrogations complémentaires.

Nous vous prions d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de notre parfaite considération.


Jean-Noël GILLARD
Tête de liste DéFI pour la Région 
Chef de groupe DéFI au Conseil communal de Charleroi


Ingrid COLICIS
2ème sur la liste DéFI pour la Région