15-VILLAS ART DECO

15-VILLAS ART DECO

Accès à la carte du tracé de la balade : cliquez ici

 

On distingue deux courants dans le Modernisme :

 

  • le Fonctionnalisme, au style dépouillé, qui rejette le répertoire décoratif et privilégie les lignes et les formes pures.
  • l’Art déco qui intègre de nombreux motifs décoratifs. Le terme « Art Déco » découle de l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels qui s’est tenue à Paris en 1925. L'Art Déco est très diversifié mais il se caractérise par une stylisation géométrique très élaborée.

 

Les deux courants ont connu un succès international.

Ces classifications, ces appellations sont là pour nous aider à communiquer mais les œuvres ne se plient pas aux catégories !

 

Les réalisations de Marcel Depelsenaire peuvent montrer des influences très diverses : briques et géométrie façon hollandaise, manoir anglais, modernisme. La célèbre exposition des Arts décoratifs de 1925 aura un fort impact sur son travail.

 

Les maisons du Chéniat reflètent son goût pour le pittoresque comme l’attestent les étranges créatures qui s’abritent dans les creux des murs ou dans les jardins. Ses petites pièces intimes reflètent quant à elles sa vision « cocooning » du home sweet home.

 

Entre 1930 et 1940, il travaille seul. Son architecture offre des formes moins traditionnelles, en accord avec les mouvements comme le modernisme et l’Art déco.

 

De nombreuses villas ont été également construites par Marcel Leborgne, qui est un grand admirateur de Le Corbusier et de Robert Mallet Stevens.

  • Mallet-Stevens : "L'architecte sculpte un bloc énorme, la maison."
  • Le Corbusier : "L'architecture est le jeu savant, correct et magnifique des volumes assemblés sous la lumière".

Elles sont souvent reconnaissables à leur style "bateau".

Film documentaire d'Eddy Piron, journaliste et membre de l'Atelier Lovervalois et André Cousaert du Cinac-Club..

Création et gestion du site