8-LA STATION D'EPURATION

8-LA STATION D'EPURATION

Accès à la carte du tracé de la balade : cliquez ici

 

 

La station d’épuration de Loverval-Haies, d’une capacité de 3.300 EH (Equivalents Habitants) a été construite en 2006. Elle est destinée à traiter les eaux usées urbaines résiduaires (dites eaux usées domestiques) du sous bassin-hydrographique du ruisseau des Haies, c’est-à-dire des entités de Loverval, de Nalinnes, de Gerpinnes et de l’extrémité sud de Charleroi. Elle traite en moyenne 35.000 m³ par an.

 

La station comprend un poste de dégrillage, un bassin de pompage des eaux usées faisant également office de bassin d’orage (300 m³), un bassin de dessablage, une filière de traitement biologique de la pollution carbonée par boues activées, une décantation secondaire (clarificateur) et une unité de traitement de l’air par biofiltre pour réduire les nuisances olfactives.

 

Le dégrillage consiste à débarrasser les eaux usées de éléments les plus grossiers, tels que les déchets végétaux, les plastiques, lingettes, canettes, etc.

 

Le dessablage a pour but d’extraire les graviers, sables et particules minérales plus ou moins fines de façon à éviter les dépôts dans l’ouvrage en aval et de protéger les équipements de l’abrasion.

 

Le traitement biologique reproduit de manière intensive l’autoépuration des milieux naturels. Ce sont les micro-organismes naturellement présents dans les eaux usées qui vont dégrader la pollution carbonée. Un apport contrôlé en oxygène est nécessaire pour le développement de ces micro-organismes.

 

La dernière étape du processus épuratoire se déroule dans le clarificateur. Par un processus de décantation, les eaux épurées sont séparées des micro-organismes biologiques qui forment les boues d’épuration.

Les eaux épurées sont rejetées dans le ruisseau des Haies.

 

Les boues d’épuration sont en partie réinjectées en début de traitement et en partie soutirées en vue d’une évacuation à l’extérieur du site.

 

Les eaux de sortie sont analysées régulièrement et répondent à des normes très strictes.

 

Le fonctionnement de la station est assuré en permanence de manière automatique (24h/24h). Il faut compter environ 24h pour que l’eau entrante soit épurée avant d’être rejetée dans le milieu naturel.

Quelques chiffres

Les eaux à traiter

Charge nominale

3.300 EH

Débit temps sec

33 m³/h

Débit maximum traité

99 m³/h

Charge journalière maximale :

 

Demande biochimique en oxygène à 5 jours (DBO5)

198 kg O2/j

Matières en suspension (MES)

297 kg/j

La qualité des eaux traitées

Demande biochimique en oxygène à 5 jours (DBO5)

max 25 mg O2/l

Demande chimique en oxygène (DCO)

max 125 mg O2/l

Matières en suspension (MES)

max 35 mg/l

Température

max 30°C

pH

pHmin 6,5 et max 9

Les déchets produits

Boues d’épuration

26 tonnes de matières sèches par an

Refus de dégrillage

1 à 2 conteneurs de 1100 litres par an

Sables de dessablage

Environ 500 kg par an

Création et gestion du site