1-GRANDS LACS

1-LES GRANDS LACS

Accès à la carte du tracé de la balade : cliquez ici

 

Situation actuelle

 

  • Localisation : Loverval, commune de Gerpinnes.
  • Superficie :
  • Etang amont : 0,6ha
  • Etang aval : 1,29ha
  • Propriétaire : Ville de Charleroi.
  • Gestion : Régie Communale Autonome de Charleroi.
  • Utilisation : Les lacs ont une fonction purement récréative. De nombreux aménagements ont été faits à proximité pour attirer les promeneurs, amoureux de la nature, joggeurs et touristes (terrains de tennis, minigolf, plaine de jeux pour enfants, piscines en plein air,…). En outre, les lacs sont ponctuellement le lieu de festivités (Fête autour de la pêche, Astrid Bowl,…).

 

 

 

Histoire des grands lacs

 

Les lacs artificiels de Loverval alimentés par le ruisseau du Fond des Haies furent aménagés au début des années 1920 dans un but de délassement. Très vite, ils sont prisés par les ouvriers et employés de la région qui y passent régulièrement leur dimanche. La vallée boisée et profonde donne un air ardennais au site qui se trouve à seulement 4 km du centre industriel carolorégien.

Dès le début du 20ème siècle, Loverval est un lieu de promenade et de délassement pour la bourgeoisie grâce à ses bois et sa laiterie.

 

L’arrivée du tramway n°9 à partir du 29 novembre 1911 contribuera à rendre le site plus accessible aux classes laborieuses. Très vite, les lacs sont aménagés en plan d’eau pour pêcheurs, en bassin de natation de plein air et en plan de loisirs aquatiques.

 

Photo 5. Tram n°9 au terminus du Couillet © Travail de fin d’étude de Mme Somville

Photo 6. Vue sur l’étang amont dans les années 1920 © Travail de fin d’étude de Mme Somville

 

Dans les années 1920, le Comte de Mérode, propriétaire du site, revend progressivement son domaine. Ces terres boisées se transforment petit à petit en lotissements.

Le style architectural est l’Art déco. La Belgique est en pleine expansion coloniale (Congo, Rwanda et Burundi, anciennes colonies allemandes, devenue protectorat belge).

Certaines familles de colons, issues de Loverval et Charleroi, investissent dans la construction de villas autour des lacs, dotant les façades d’ornements coloniaux.

Les lacs sont baptisées les « Grands lacs » en souvenir de ces grandes étendues d’eau d’Afrique Centrale qui baignent la colonie et les protectorats.

 

Dans les années 1950, la commune de Loverval revend les lacs et les terrains avoisinants à la commune de Marcinelle permettant à cette dernière de créer son grand centre de délassement (centre Leburton, devenu quelques années plus tard le Centre de délassement de Marcinelle). La piscine en plein air, de dimension presque olympique, voit le jour dans les années 1970.

 

Sources

  • Laurent Doucy professeur d’Histoire -Géographie. Institut Notre-Dame de Loverval
  • Propos recueillis auprès d’anciens lovervalois entre 1995 et 2015.
  • Propos recueillis auprès d’Eddy Piron, journaliste. Ramdam Musique.
  • Communes de Belgique, Hasquin Hervé, Editions du Crédit Communal, 1980.
  • Au gré de l’Eau, Pascale SOMVILLE, travail de fin d’étude pour l’obtention du certificat de guide-nature aux Cours Industriels et Commerciaux de Couillet, 2007-2008.
  • « Son histoire écrite par ses habitants, Loverval, Terre des Bois et des Eaux ». (1980)

Création et gestion du site