POSITION DES COMMUNES CONCERNEES
  • Charleroi : 18/12 : Oui avec conditions

 

PROJET DE TRIDENT LIGHT « E 420 » : LA VILLE DE CHARLEROI DÉPOSE UN AVIS CONDITIONNEL

Mardi 19 Décembre 2017 - 10:41

Suite au dépôt par le Gouvernement wallon du projet nommé « trident light » visant à apporter des réponses à l’engorgement du sud de Charleroi, le conseil communal de Charleroi a adopté ce lundi 18 décembre un avis conditionnel.

Comme toutes les communes concernées par le tracé de la E420, la Ville de Charleroi est amenée à exprimer officiellement sa position sur ce dossier. La Ville de Charleroi a pris en compte les remarques et observations formulées par les riverains, les représentants des bancs syndical et patronal, des mondes culturel, sportif, etc. dans le cadre de l’’enquête publique.

 

Sur base du contenu de l’étude d’incidence du bureau Stratec commandée par le Gouvernement wallon, des recommandations du plan communal de mobilité (PCM), des indications de la direction générales des voies hydrauliques, de l’avis de la CCATM, du Comité de Développement Stratégique de Charleroi Métropole et de sa commission mobilité, la Ville de Charleroi reconnaît la nécessité et l’urgence d’améliorer la mobilité venant du et allant vers le sud de la Charleroi pour assurer le dynamisme et le développement économiques de notre région. En ce sens, Charleroi demande au Gouvernement wallon d’œuvrer à l’aboutissement du dossier dans les meilleurs délais, en prenant en considération les observations et avis exprimés.

 

Elle estime que les nouvelles infrastructures ne peuvent s’envisager qu’à certaines conditions :

 

  • Le réaménagement prioritaire de la N5 en boulevard urbain en y intégrant la création d’une ligne de Bus à Haut Niveau de Service entre le boulevard Tirou et le Bultia, ainsi que la création de parkings P+R parfaitement signalés, sécurisés et équipés. Le développement de transports collectifs structurants sur cet axe crée une nouvelle offre de mobilité vers/depuis Charleroi et sa métropole.

 

  • La réalisation d’une plateforme trimodale et l’équipement des voies d’accès, sur le site de 10 ha situé entre la Sambre et les voies ferrées, entre les cœurs urbains de Charleroi et de Châtelet depuis le R3 par la N576. Il s’agira notamment de créer un pont enjambant la Sambre et du chemin de fer. L’objectif étant de favoriser l’utilisation du rail et de l’eau pour le transport des marchandises, et de réduire considérablement la pollution des convois lourds

 

  • L’adoption prioritaire de la branche Est du trident light et de sa variante 3, à savoir le raccordement de la Branche Est à l’échangeur existant de la Blanche Borne via le contournement des bassins Solvay par la rue Longue Haie, ainsi que la réalisation d’un échangeur complet (toutes directions – toutes provenances). Il conviendrait alors de mettre en œuvre les recommandations émises par l'étude d'incidences concernant la limitation des impacts générés par l'infrastructure sur l'environnement paysager, sonore,... ainsi que sur la fragmentation du réseau écologique (passages à faune, murs anti-bruit, passages en déblai,...

 

  • L’étude de la rocade Est, au départ de la N5 à hauteur de Fraire, empruntant partiellement la N932 et la N98 pour rejoindre la E42 à Sambreville est encouragée, non pas en tant qu’alternative, mais en tant que complément au projet. Le trafic de transit lourd sera encouragé dans les années à venir par une tarification kilométrique différenciée.

 

Dans cette optique, la Ville de Charleroi demande qu’une prescription figurant au plan de secteur subordonne la mise en œuvre de la branche Ouest du trident à la réalisation d’une étude de mobilité examinant :

 

  • la proposition « rocade Est » telle que définie ci-dessus,

 

  • la mise en service d’une ligne de Bus à Haut Niveau de Service et la reconversion de la N5 en boulevard urbain entre le boulevard Tirou et le Bultia, avec l’aménagement de parkings P+R fortement attractifs et stratégiquement positionnés,

 

  • la création et l‘exploitation de la plateforme multimodale telle que définie ci-dessus, ainsi que ses accès,

 

  • l’impact en termes de flux de trafic sur l’A503, le R9 et l’A54 de l’infrastructure projetée,

 

  • l’impact de la suppression des bretelles vers et depuis la N577 au départ de la A503-E420, et donc du trafic surnuméraire généré, sur les voiries existantes et l’accessibilité des quartiers environnants de la cité de l’enfance à Marcinelle.

Si cette étude devait démontrer la nécessité de créer la branche Ouest, la Ville de Charleroi revendiquerait la création de tunnel afin de préserver le patrimoine boisé du Sud de Charleroi.

 

  • Chatelet : 15/01 : Oui avec conditions

 

"Ce lundi soir, le Conseil Communal a pris sa décision concernant le dossier de l'E420. Plutôt qu'une réaction négative qui risquerait d'évincer l'avis communal, celui-ci a voté en faveur d'un "Oui" sous conditions importantes.

 

1° Réviser le plan de secteur par l'inscription du tracé Ouest ET Est du trident,

2° Réaliser la variante 3 proposée en lieu et place du tracé initial

3° Eviter la création d'un nouvel échangeur, catastrophique en terme d'impact bati et non bati

4° Encourager la poursuite de la multimodalité et de faciliter les accès plateforme multimodal/R3/E420

5° Etudier la faisabilité et les incidences du tracé de la Rocade de Charleroi est en tant qu'infrastructure visant le bassin de vie dans son ensemble.

 

"Ce dossier a 20 ans, il n'est pas facile et on préférerait ne pas avoir à prendre ce genre de décision. Mais il faut le traiter de manière réaliste. Le trafic est là à nos portes et les vannes vont bientôt se disperser sur un réseau qui ne peut supporter ce flux."

 

  • Ham-sur-Heure-Nalinnes : 18/01

 

 

  • Gerpinnes : 18/01

 

 

  • Walcourt : 18/01

 

 

 

CHARLEROI 18/12/2017

Le conseil Communal de Charleroi du 18/12/2017.

La partie sur l'E420 commence à 2:08:45 et dure 34 minutes

Création et gestion du site