RUINES DU PARCOURS VITA

Alain Hawotte nous demandait : "Bonjour, cela fait plusieurs années que je me pose la question de l'histoire de ce qui a dû ou aurait dû être une villa vers la fin du parcours "Vita". Le bâtiment semble ne pas avoir été occupé, quel est ce mystère ?"

 

Micheline s'est immédiatement emparée de ses archives et Bernard de son appareil photo pour vous proposer cette page. Notons que les ruines dont il est question ici se situaient sur le territoire de Marcinelle et ont été rasées en mars 2005.

 

La première ruine se situait près du kiosque. Il s'agissait d'une villa construite juste avant la guerre. Elle était alors occupée le week-end. Un boucher de Charleroi en était, paraît-il le propriétaire. Pendant la guerre, de l'arrière de la rue du Calvaire, on a vu souvent de cette maison seule dans le bois une pleine illumination alors que le couvre-feu obligeait d'occulter les maisons. Une rumeur éclata au village: le boucher recevait des officiers allemands dans sa villa : scandale!

Des destructions eurent lieu, rapidement réparées. Puis le bâtiment fut abandonné à son sort. Les bois non plus ne furent pas épargnés par la guerre: le charbon était réquisitionné et les gens avaient froid. Après la guerre, à part quelques gros arbres, c'était le vide. A la villa, un pillage intégral fut effectué: châssis, radiateurs, éviers, volets... Cela ne choqua personne, l'excuse en était que le propriétaire avait collaboré. La présence de cette ruine bien après la guerre et jusqu'en 2005 est toujours restée un mystère.

Création et gestion du site